balken_stiftung

Au service de la nature et de la culture

Grâce au développement constant des aides sociales étatiques et privées, l’effort principal des collectes put se porter progressivement sur la protection des paysages naturels et culturels, ainsi que sur l’histoire et la conservation du patrimoine. Cette orientation n’était en somme pas nouvelle, car elle avait déjà été esquissée dans des collectes antérieures. Celle de 1933 avait déjà été destinée à l’Union Suisse pour la Protection de la Nature (de nos jours Pro Natura) et le «Schweizer Heimatschutz» (Ligue pour la conservation de la Suisse pittoresque, aujourd’hui Patrimoine Suisse). En 1941 et 1952, les collectes profitèrent aux grandes sociétés d’histoire de notre pays. En 1964, le produit revint à l’Aide Suisse aux Montagnards, et en 1983 à la Forêt Suisse. En 1976, une partie du montant fut consacrée à la conservation du patrimoine, et en 1992, la totalité de la collecte destinée à la conservation de sites construits et de monuments. Depuis lors, Pro Patria soutient essentiellement la sauvegarde, la conservation et l’entretien des constructions à caractère historique et des paysages culturels.

Le 1er janvier 1992, cette ancienne association si riche en traditions est devenue la « Fondation Suisse Pro Patria ». Si le nom et la forme juridique ont changé au cours des années, les décideurs sont restés fidèles, jusqu’à nos jours, au but fixé par les fondateurs.